Txistu...

Publié le par Hortensia

Txistu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le txistu – prononcer /čiʂtu/ (« tchishtou ») – est un instrument de musique basque. C'est une flûte à bec à trois trous qui se joue de la main gauche, la droite étant utilisée pour frapper le ttun-ttun, un petit tambour à cordes, ou l'atabal un petit tambour en peau.

L'origine en est très ancienne puisqu'on a découvert des flûtes en os datant du paléolithique supérieur dans les grottes d'Isturitz et d'Oxocelhaya en Basse-Navarre.

On retrouve ces flûtes dans d'autres régions : la flabuta en Gascogne, très proche du txirula dont elle diffère par l'ornementation et le répertoire, la chirula au Béarn, le galoubet en Provence, les tabor pipes britanniques. Les flabiols catalans et les flageolets sont aussi dérivés de ces flûtes à trois trous.

On distingue :

  • le txistu, accordé en fa « brillant » (légèrement plus haut que le fa 440),
  • le silbote ou txistu handi, accordé plus bas en si bémol,
  • la txirula[1], une sorte de txistu en buis employée notamment en Soule sous le nom de txülüla et accordée en do, une octave plus haut que le silbote.

Jeu
Le joueur de txistu est un txistulari.

Le principe de jeu du txistu est le même que pour toutes les flûtes à trois trous : les notes sont obtenues selon le doigté, mais aussi selon l'intensité du souffle. En ce qui concerne le doigté, seuls l'index, le majeur et le pouce entrent en jeu, l'annulaire et l'auriculaire servant principalement au maintien de l'instrument (l'auriculaire pouvant aussi servir – notamment en ce qui concerne le txirula – à produire des altérations au niveau du pavillon de la flûte).

 

 

 

Publié dans Un regard

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article